Technologie

Qwant : celui qui défie Google

Qwant, le petit nouveau défiant le mastodonte Google

Dans les marchés imposants des navigateurs web et face au géant Google, Qwant émerge lentement mais surement. A l’origine du petit moteur de recherche français, trois jeunes entrepreneurs.  Leur objectif ? Concurrencer directement Google en proposant une option alternative du navigateur web. Avec l’utilisation de Qwant les données personnelles sont protégées et l’historique supprimé. Depuis décembre 2015 l’entreprise a instauré une extension Junior, ciblant particulièrement les jeunes de 6 à 13 ans. Le navigateur protège les enfants avec le non pistage des utilisateurs ainsi qu’un tri ordonné et stricte du contenu web. En mettant en avant des options sur lesquelles Google et les autres navigateurs n’ont pas misés telles que la protection des données personnelles, actuel sujet de débat en société,  le jeune moteur de recherche à l’opportunité d’attirer de nouveaux adeptes tels que les jeunes parents voulant protéger leur progéniture.
Interface de Qwant

Interface de Qwant

Un avenir assuré : une croissance en hausse

Avec une forte augmentation d’utilisateurs chiffrés à environ 17 millions en mars 2016, Qwant croit pleinement en l’avenir (et nous aussi). En mars 2016, la jeune entreprise relevait une hausse d’audience historique à plus de 26,5 %, un goût optimiste concernant son futur développement. Cependant, comparé à son concurrent direct DuckDuckGo qui affiche lui-même plus de 10 millions de requêtes par jour, Qwant n’est qu’une ombre infime. Il lui reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Les chiffres ne découragent pas la jeune entreprise qui espère encore une hausse de son audience dans les mois et les années à venir. La montée de Qwant n’inquiète pas (pour l’instant) Google, qui reste le moteur de recherche encore le plus utilisé avec plus de 3,3 milliards de requêtes par jour dans le monde et une part de marché s’élevant à 95,46 % en France en 2015.

Comments

comments